Restauration de la mangrove

 

Avant 2012 (date de création de la fondation), 0,85 ha de mangrove ont été exploités et détruits. La mangrove a été détruite de façon illégale pour produire du charbon de bois. 

 

Etat de la mangrove en 2011

À ce jour, 9 800 propagules ont été plantées à partir d’espèces différentes telles que Rhizophora sp. et Sonneratia sp. En 2019, la superficie de la mangrove est d’environ 2,5 ha.

 

Après restauration en 2018

 

Qu’est ce qu’une mangrove ? 

La mangrove est un écosystème de forêt littorale marécageuse tropicale ou subtropicale caractérisée par la présence de palétuviers et autre végétaux spécifiques, principalement ligneux, ne se développant que dans la zone de balancement des marais. Les végétaux ligneux les plus notables sont les palétuviers avec les racines-échasses caractéristiques, aussi appelées pneumatophores. Les palétuviers ont développé des adaptations uniques aux conditions difficiles des environnements côtiers. Ils survivent à des niveaux élevés de salinité, soit en excrétant le sel par leurs feuilles, soit simplement en le maintenant  dans leurs tissus. Leurs systèmes racinaires sont peu profonds et partiellement exposés à l’air, ce qui leur permet de respirer dans un environnement fréquemment inondé et pauvre en oxygène. Les mangroves sont des communautés écologiques uniques reliant les écosystèmes d’eau douce et océaniques et abritant une riche diversité d’espèces animales. Sur l’île de Pangatalan, une douzaine d’espèces caractéristiques des mangroves ont été identifiées parmi les 39 espèces répertoriées aux Philippines. Parmi ces espèces: Rhizophora stylosa, Rhizophora mucronata, Rhizophora apiculata, qui occupent plutôt les zones marécageuses fortement inondées par les marées, et Sonneratia alba qui domine souvent le côté maritime où le sol est plus sableux ou calcaire s’il y a présence de coraux.

Importance des mangroves

Les mangroves fournissent des services tels que la stabilisation des rives et l’amélioration de la qualité de l’eau créant ainsi de bonnes conditions pour le récif corallien. De plus, les mangroves contribuent au maintien des pêcheries côtières car elles sont des nurseries pour les juvéniles de poissons. Dans le contexte du changement climatique, les mangroves jouent un rôle essentiel dans la séquestration du carbone. Elles sont en effet reconnues comme les forêts tropicales dont la capacité de stockage de carbone est la plus grande. Au regard de tous ces services écosystèmiques, il est évident que les mangroves jouent un rôle essentiel  pour la subsistance des populations côtières.