Publications

 
 
Nos
publications

Protection et restauration des récifs coralliens grâce au projet Sea Academy

Sulubaaï – 2021 – Antony Fortin

Pourquoi créer des aires marines protégées ? Comment restaurer des récifs coralliens impactés par la pêche à la dynamite ? Comment aider les stocks de poissons à se reconstituer rapidement ? C’est ce que ce dessin-animé explique en 3 minutes. Les solutions présentées sont appliquées dans le projet Sea Academy porté par Sulubaaï pour aider la restauration des ressources marines d’une baie aux Philippines avec les communautés locales.

Voir le film

L’île de l’espoir

TF1 – 2020 – Pierre-François Lemonnier

La fondation Sulubaaï s’est employé à restaurer l’île de Pangatalan et ses écosytèmes marins en créant une aire marine protégée. En 2021, Sulubaaï s’apprête à démarrer un projet de restockage de poissons sauvages à l’échelle de toute la baie (Shark Fin Bay, Palawan). La technique de capture et de culture des post-larves, développée par ECOCEAN, sera utilisée pour reconstituer les ressources naturelles de la baie, et pour la première fois également pour fournir de manière durable des piscicultures artisanales et un aquarium public.« S’il ne reste qu’un seul récif corallien, nous espérons que ce sera le nôtre » – déclare Frédéric Tardieu, fondateur de Sulubaaï.

« S’il ne reste qu’un seul récif corallien, nous espérons que ce sera le nôtre » – déclare Frédéric Tardieu, fondateur de Sulubaaï.

Voir le reportage

L’appel de la Nature

Canal +  – 2019 – Jérôme Delafosse

Ce reportage présente les actions menées par la fondation Sulubaaï pour restaurer les écosystèmes de Pangatalan Island, mais aussi son projet de travailler avec les communautés locales pour la restauration et la gestion durable des ressources marines de la baie. Ce projet, répondant au nom de SEA ACADEMY, est né grâce à plusieurs années de collaboration avec des communautés locales et des partenaires techniques et scientifiques. Il consiste à aider les villages à créer et gérer des petites aires marines protégées communautaires, à appliquer des techniques de restauration aux récifs coralliens et aux populations de poissons et enfin à sensibiliser les écoliers à la préservation de ses ressources marines. 

Voir le film

L’espoir se nomme Sulubaaï

Sur les routes de l’Asie – 2019 – Romain Lazzarotto

Parti à l’aventure avec sa femme pour changer de vie à l’autre bout du monde il y a plus de huit ans, Frédéric Tardieu se pose sur Pangatalan, une minuscule île abandonnée au nord-est de l’archipel de Palawan, aux Philippines. Les constats qu’il va y faire vont le pousser à créer une fondation et une zone marine protégée pour restaurer l’écosystème terrestre et marin de l’île.

Écouter l’interview Voir l’article

Pangatalan : La renaissance d’une île

Blancpain Ocean Commitment – 208 – Laurent Ballesta

Ce reportage présente les actions de restauration de la fondation Sulubaaï ainsi que des missions scientifiques réalisées en 2018 à Pangatalan Island.  Cette vidéo vous fera découvrir la technique de restauration corallienne mise au point par Sulubaaï en 2017 ainsi que les techniques de photogrammétrie et de bio-acoustiques développées par des partenaires de la fondation, les bureaux d’études Andromède Oceanologie et Institut de recherche Chorus pour assurer des suivis écologiques.

Voir le film

Le rêve d’une île durable aux Philippines

Tara Expedition Foundation – 2018

Rencontre avec Frederic & Chris Tardieu, fondateurs, et Thomas Pavy, biologiste marin qui constituent alors le coeur de l’équipe de la fondation Sulubaaï. En quelques mots ils racontent l’histoire de la fondation et les premières actions mises en oeuvre pour la restauration de la végétation et des récifs coralliens de Pangatalan Island.

Voir le reportage

Sulubaaï Environmental Foundation

Sulubaaï – 2017

Cette vidéo présente la fondation environnementale Sulubaaï à ses débuts. Créée en 2011 par Frédéric et Chris Tardieu, la fondation Sulubaaï avait alors pour objectif principal de restaurer l’île de Pangatalan (Palawan, Philippines). Au coeur de la fondation une équipe très réduite, les fondateurs et un biologiste marin, gèrent la restauration des écosystèmes terrestres et marins, aidé par une équipe recrutée dans les villages environnant. Pour assurer une viabilité de la fondation, l’île est aménagée dans la perspective de pouvoir développer une activité de tourisme durable.

Voir la vidéo

La Fondation Sulubaaï : le rêve d’une île durable

Escales. Le Magazine du Ponant.  – 20/08/2021

A 53 ans, Frédéric Tardieu et sa femme se sont installés aux Philippines sur le minuscule îlot abandonné de Pangatalan, dans l’archipel de Palawan, avec pour mission de restaurer l’écosystème marin et côtier de ce petit paradis, dévasté depuis plusieurs années par les braconniers. Un projet de vie qui a donné naissance à la Fondation Sulubaaï et à un programme écologique désormais reconnu dans le monde entier, soutenu par de prestigieux partenaires et par la Fondation PONANT.

Voir l’article PDF

Pangatalan Island à Palawan, élue île durable

The Manila Times – 13/04/2021

Le 15 septembre 2020, l’ambassade des Philippines à Paris a reçu Frédéric Tardieu pour signer une convention entre sa fondation et le Fonds Français pour l’Environnement Mondial en présence de la secrétaire d’Etat Bérangère Abba et Madame l’Ambassadeur des Philippines en France Ma. Theresa Lazaro.

Voir l’article PDF

Frédéric Tardieu, le jardinier des coraux

Paris Match – 20/03/2021- Emilie Blachère

Sur tous les continents, à terre comme en mer, des hommes et des femmes luttent pour l’environnement. Cette semaine, Match est parti aux Philippines, où un Français, ancien promoteur immobilier, reconstitue un paradis perdu.

Voir l’article PDF

La nature a juste besoin d’espace

Le Petit Journal – 31/05/2021 – Caroline Chambon

Aux Philippines, sur l’île de Pangatalan, la Fondation Sulubaaï a restauré la faune et la flore de cette réserve de biosphère. Frédéric Tardieu est à l’origine de ce projet éthique et éco-responsable.

Voir l’article PDF

Frédéric Tardieu, un marseillais engage aux Philippines

Apnée Swim Wear – 25/05/2020 

Tombé amoureux des Philippines lors d’un voyage avec sa femme dans les années 1990, Frédéric Tardieu, marseillais d’origine, a posé ses bagages en 2011 sur l’île de Pangatalan. Ce français que rien ne prédestinait à s’investir pour l’environnement s’est engagé dans la restauration et la protection des écosystèmes de cette région.

Voir l’article PDF

Sur sa Petite île de Pangatalan, Frédéric Tardieu fait revenir la nature en fanfare !

20 Minutes – 09/06/2021 – Fabrice Pouliquen

En 2011, avec son épouse, Frédéric Tardieu a acheté une île laissée à l’abandon aux Philippines. Pas pour se la couler douce. Car le Marseillais s’est embarqué dans un vaste projet de restauration de la biodiversité terrestre et marine, érigé en exemple aujourd’hui

Voir l’article PDF

Quotidien confiné sur l’île de Pangatalan

Le Petit Journal – 15/04/2020

Installé aux Philippines depuis 2011, Frédéric Tardieu a créé la fondation Sulubaai qui œuvre à la restauration et à la conservation des ressources naturelles de l’île de Pangatalan. Depuis mi-mars, il est confiné sur cette île de 4 hectares située au nord-est de l’archipel de Palawan. Il nous raconte son quotidien.

Voir l’article PDF

Sea Academy, une académie de la mer pour des villages de pêcheurs philippins

Ouest France – 14/09/2020 – Corine Bourbeillon – n°1666

Protéger de petites zones maritimes littorales, restaurer le corail et les mangroves et, surtout, faire revenir les poissons grâce à des méthodes innovantes… C’est le projet Sea Academy, lancé aux Philippines par la fondation française Sulubaaï. Il vient d’obtenir le soutien du Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM).

Voir l’article PDF

Une expédition contre la pollution plastique passe le mot à Palawan

Philippines Daily Inquirer – 16/11/2019

L’expédition Race For Water, à bord du plus grand navire alimenté en énergie solaire, fit escale deux semaines à Palawan. L’objectif de l’expédition est de lutter contre la pollution plastique dans les océans.

Voir l’article PDF

Avec sa fondation, Frédéric tardieu a ressucité l’île de Pangatalan

Le Petit Journal – 12/12/2019

La cérémonie de remise des trophées des Français d’Asie-Océanie s’est déroulée le 5 décembre à la résidence de l’ambassadeur de France à Singapour. Installé aux Philippines depuis 2011, Frédéric Tardieu est le lauréat du trophée innovation pour le travail réalisé avec sa fondation Sulubaai sur l’île de Pangatalan. Rencontre. 

Voir l’article PDF

Restauration marine innovante avec Pangatalan Hope Spot

Mission Blue – 16/09/2019

L’île de Pangatalan a été déclarée Site d’Espoir par la organisation internationale à but non lucratif Mission Blue pour souligner l’impact profond qu’un petit groupe de citoyens peut avoir lorsqu’ils cherchent à changer le monde. Sylvia Earle, fondatrice de Mission Blue, a déclaré: «Il est maintenant temps de se donner mutuellement les moyens de faire ce que nous pouvons avec ce que nous avons pour protéger les fragiles écosystèmes marins du monde entier. Le travail de conservation sur l’île de Pangatalan est un exemple incroyable de l’impact que les gens peuvent avoir – un site site d’espoir. »

Voir l’article PDF

Restauration innovante de récifs coralliens dans la réserve de biosphère Palawan aux Philippines

UNESCO – 04/07/2018

L’île Pangatalan, qui fait partie de la réserve de biosphère de Palawan (Philippines), fonctionne comme un laboratoire vivant efficace pour la conservation et le développement durable grâce à la coopération entre le Conseil de Palawan pour le développement durable et la Fondation Environnementale Sulubaai (SEF). Elle combine conservation de la nature et tourisme durable, restauration des mangroves et développement communautaire.
L’île Pangatalan, qui fait partie de la réserve de biosphère de Palawan (Philippines), fonctionne comme un laboratoire vivant efficace pour la conservation et le développement durable grâce à la coopération entre le Conseil de Palawan pour le développement durable et la Fondation Environnementale Sulubaai (SEF). Elle combine conservation de la nature et tourisme durable, restauration des mangroves et développement communautaire.

©Thomas Pavy – Sulubaai FoundationPagatalan Island

The Pagatalan Island, which forms part of the Palawan Biosphere Reserve (Philippines), operates as an effective living laboratory for conservation and sustainable development through cooperation between the Palawan Council for Sustainable Development and the Sulubaai Foundation (SEF). It combines nature conservation with sustainable tourism, mangrove restoration and community development.

The Pangatalan Marine Protected Area is the site of successful coral reef restoration processes based on innovative techniques developed by the Sulubaai Environmental Foundation. The coral reef restoration programme aims to restore severe damage to coral reefs around the island and increase the resilience of this vital ecological system.

Two complementary techniques are used depending on the existing conditions. Where solid structures are available, nails and steel wire are used to attach corals to natural pavements. In their absence, the programme uses an innovative Sulu-Reef Prosthesis (SRP), a durable module made of reinforced concrete, designed and engineered by SEF in 2016. There are three models corresponding to different sizes, all of which have been designed and manufactured on Pangatalan Island using a unique and durable steel moulder.

The SRP functions as a structural prosthesis for coral reefs that have experienced a high level of mortality and have lost structural strength. Their use promotes resiliency among natural reefs and coral regrowth. They are not designed to create artificial reefs or new reefs. The SRPs are dispersed in groups to cover a larger area and then integrated into the natural relief. Depending on the species and environmental conditions, coral tissue overgrowth takes place after one to two months and skeleton overgrowth after two to four months.

Lire la suite

Pangatalan, l’île durable

Newsletter D’île en île de l’ONG Initiatives Petites îles de Méditerranée – 22/03/2018 – n°22

Dans les années 90, Frédéric TARDIEU se lie d’amitié avec Thierry, un marseillais fraîchement installé sur une petite île perdue dans la mer de Sulu, aux Philippines. Curieux d’en savoir plus sur cette vie de Robinson, il décide de lui rendre une petite visite et embarque pour plus de 30h de voyage, entre avions, pistes en terre et pirogues. Le coup de foudre est immédiat…

Voir l’article PDF

Ils ont acheté une île pour sauver le corail

Ouest France – 15/03/2018 – Corine Bourbeillon – n°1040

Aux Philippines, ce couple de Français a réalisé un rêve un peu fou : acheter une île. Leur objectif : faire de Pangatalan un modèle de petite île durable et de biodiversité.

Voir l’article

Sulu-Reef Prothesis, une nouvelle méthode pour restaurer un récif corallien dégradé

Article – Alessi A., Pavy T., Santo M. & Tardieu F, 2019. Our Palawan Journal (5): 1-8.

La pêche à la dynamite est une pratique courante dans toute l’Asie du Sud-Est et constitue l’une des principales causes de la dégradation des récifs aux Philippines. En 2016, la Fondation Environnementale Sulubaai (SEF) a établi une aire marine protégée (AMP) sur l’île de Pangatalan (Shark Fin Bay) et conçu un modèle de récif artificiel en béton, le Sulu-Reef-Prothesis (SRP), afin de restaurer le récif local dégradé…
La pêche à la dynamite est une pratique courante dans toute l’Asie du Sud-Est et constitue l’une des principales causes de la dégradation des récifs aux Philippines. En 2016, la Fondation Environnementale Sulubaai (SEF) a établi une aire marine protégée (AMP) sur l’île de Pangatalan (Shark Fin Bay) et conçu un modèle de récif artificiel en béton, le Sulu-Reef-Prothesis (SRP), afin de restaurer le récif local dégradé. Le SRP est décliné en 3 types : le SRP-1000 (0,37 m2), le SRP-700 (0,28 m2) et le SRP-450 (0,2 m2). Depuis 2017, la SEF a déployé plus de 200 SRP de divers types sur les zones de débris coralliens à l’intérieur de l’AMP pour un total de 178 m2 de surface artificielle disponible pour le recrutement. Cette nouvelle technique de restauration a permis d’attacher plus de 1600 fragments de coraux appartenant à 15 genres de coraux pour un total de 28 espèces différentes. Les résultats montrent un taux de survie de 76,63% et un taux d’attachement supérieur à 70%. La croissance (en volume écologique) des formes ramifiées semble être significativement influencée par la taille de la colonie installée sur le SRP, tandis que ce facteur ne semble pas influencer la croissance des formes massives et fines. Cette nouvelle technique a le potentiel de renforcer la résilience de récifs coralliens notamment en permettant de travailler avec différents genres en augmentant et/ ou en maintenant la biodiversité locale.

Lire la suite

Pangatalan: un exemple d’île durable dans une réserve de biosphère

Conference paper. Conférence internationale Biosphère & Développement durable – 24-26 Juillet 2019 – organisée par le Palawan Council for Sustainable Development (PCSD)

La Fondation Environnementale Sulubaai (SEF), organisation philippine à but non lucratif créée en 2012, s’est consacrée à la protection de l’écosystème au moyen d’actions ciblées, et un développement durable sur l’île de Pangatalan (Shark Fin Bay). Avant 2012, la végétation était exploitée pour produire du charbon de bois, une activité très impactante qui n’a laissé que 306 arbres sur l’île…
La Fondation Environnementale Sulubaai (SEF), organisation philippine à but non lucratif créée en 2012, s’est consacrée à la protection de l’écosystème au moyen d’actions ciblées, et un développement durable sur l’île de Pangatalan (Shark Fin Bay). Avant 2012, la végétation était exploitée pour produire du charbon de bois, une activité très impactante qui n’a laissé que 306 arbres sur l’île. Les études marines ont révélé une situation similaire sous l’eau, avec plus de 60% des récifs coralliens détruits par la pêche à la dynamite. Au fil du temps, la SEF a planté plus de 50 000 plantes indigènes et 9 000 arbres de mangrove. L’un des objectifs de la SEF est de préserver les ressources naturelles, c’est pourquoi en 2016 une aire marine protégée a été mise en place accompagnée d’un projet de restauration des coraux. Par ailleurs la SEF cherche a être exemplaire en terme de développement durable. Ainsi, 85% de l’électricité utilisée sur l’île provient d’un système de panneaux solaires de 20 kW, faisant de l’île Palangatan un lieu » zéro émission de carbone ». La nourriture provient d’une ferme biologique de 2 ha initiée et développée par la fondation sur la terre principale à proximité de l’île. L’eau utilisée sur l’île provient de la montagne située à proximité, grâce à un système basé sur la gravité, ne consommant pas d’énergie. La SEF recycle et utilise des matériaux recyclés : le bois de construction provient de vieux bâtiments des villages environnants et les déchets matériels (fer, bois, par exemple) sont donnés à ceux qui le réutilisent. Avec sa politique « zéro émission de carbone » et ses actions respectueuses de l’environnement, le SEF peut être considéré comme un exemple de mise en œuvre des stratégies des réserves de la biosphère dans les domaines de la conservation des écosystèmes, du développement durable et de la restauration des ressources naturelles surexploitées.

Lire la suite

Transplantation de coraux sur récifs artificiels (Sulu-reef prosthesis) dans la baie Shark Fin

Fiche technique – LÉOCADIE Aurore, PIOCH Sylvain., et PINAULT Mathieu, “Guide d’ingénierie écologique : la réparation des récifs coralliens et des écosystèmes associés ,” Documentation Ifrecor, consulté le 9 février 2020, Conference paper.

Depuis les années 70, l’ingénierie écologique est pratiquée avec un éventail d’outils de plus en plus large. Elle s’appuie notamment sur le choix de techniques mimant les écosystèmes dégradés, en respectant au mieux les trajectoires écologiques. Elle est employée pour de nombreux écosystèmes…
Depuis les années 70, l’ingénierie écologique est pratiquée avec un éventail d’outils de plus en plus large. Elle s’appuie notamment sur le choix de techniques mimant les écosystèmes dégradés, en respectant au mieux les trajectoires écologiques. Elle est employée pour de nombreux écosystèmes. Nous abordons le sujet de la réparation des récifs coralliens et des écosystèmes associés par l’inventaire des techniques et projets d’ingénierie écologique, réalisés en France et à l’international. Cet ouvrage s’inscrit dans la continuité de deux documents IFRECOR : « La restauration récifale: guide pratique à l’usage des décideurs et aménageurs » de Porcher, Job et Schrimm (2003) et « Restauration récifale : concepts et recommandations » d’Edwards et Gomez (2007). Il se veut synthétique et pratique pour s’adresser à un public large, d’élus, de services instructeurs au sein des administrations ou des bureaux d’études. L’objectif étant de faciliter l’information et la diffusion des pratiques.

Lire la suite

Plan de gestion 2017-2020 de Pangatalan Island, île durable

Pavy Thomas – 2017

Afin de mettre en œuvre son premier projet, la fondation environnementale Sulubaaï (SEF)a acquis l’île de Pangatalan en août 2012. Jusqu’en 2015, SEF s’est concentré sur la protection et la restauration des milieux terrestres en dépolluant et en replantant le site…
Afin de mettre en œuvre son premier projet, la fondation environnementale Sulubaaï (SEF)a acquis l’île de Pangatalan en août 2012. Jusqu’en 2015, SEF s’est concentré sur la protection et la restauration des milieux terrestres en dépolluant et en replantant le site. En raison des menaces et des impacts sur les milieux marins entourant l’île, la fondation a décidé en 2015 de créer une aire marine protégée (AMP).

Lire la suite